En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des contenus ciblés adaptés à vos centres d’intérêts et réaliser des statistiques de visite.
Conservation et accès aux informations

La conservation d’informations ou l’accès à des informations déjà conservées sur votre appareil, par exemple, des identifiants de l’appareil, des cookies et des technologies similaires.

Google analytics

Les cookies de google analytics permettent de connaitre la fréquentation du site.

Menu

Influenza aviaire : levée des restrictions

10 mars 2022

Les deux zonages liés à l’Influenza aviaire sont relevés en Seine-Maritime suite aux résultats favorables obtenus lors des dépistages effectués. L’épisode est clos. 
Attention cependant la situation est catastrophique depuis deux semaines en Pays de la Loire en particulier en Vendée. L’objectif prioritaire est dorénavant la protection des couvoirs et des centres de reproduction. Des abattages préventifs sont prévus. La France compte dorénavant 611 foyers en élevage.
L’ensemble du département de la Seine-Maritime est toujours placé en risque élevé. 

Les mesures de prévention suivantes sont rendues obligatoires pour tout détenteur de volailles ou autres oiseaux captifs :
– claustration ou mise sous filets des basses-cours ;
– mise à l’abri des volailles des élevages commerciaux selon des dispositions qui dépendent des espèces et des modes de production ;
– interdiction de rassemblement d’oiseaux (exemples : concours ou expositions), sauf dérogation. En cas de vente de volailles vivantes sur le marché, l’accès est limité à un seul vendeur ;
– surveillance clinique quotidienne dans tous les élevages (commerciaux et basses-cours).

Conséquence sur la chasse.
Suite à ces levées de restriction, vous pouvez de nouveau formuler une demande d’autorisation de destruction à tir des espèces susceptibles d’occasionner des dommages – SAISON 2022, pour la liste complète uniquement sur internet et pour tout le département. Attention, une ucune demande papier, même celles envoyées par mail, ne sera subie. 
Pour rappel, il est possible de détruire à tir sans autorisation les ESOD à plumes, sauf la pie bavarde, du 1er au 31 mars 2022.

Pour mémoire, dans l’enceinte de la corbeautière, le tir du corbeau freux peut s’effectuer sans être accompagné de chien. En dehors de la corbeautière, le tir est autorisé à partir de postes fixes matérialisés de la main de l’homme. (sans être accompagné de chien également). Le tir dans les nids est interdit. L’emploi d’appelants vivants non aveuglés et non mutilés des espèces « corneille noire, corbeau freux, pie bavarde » est autorisé pour la destruction des corvidés.

Vous aimeriez lire aussi

Vigilance incendie
Compte-tenu des évolutions des conditions climatiques ces dernières années plus favorables aux départs d’incendies, la...
Accord commercial UE – Nouvelle Zélande : lettre ouverte à Elisabeth Borne.
INTERBEV et le CNIEL ont adressé une lettre ouverte à la Première Ministre Elisabeth Borne...
Viens voir ma ferme
LA FNSEA76 propose à ses adhérents d’ouvrir leurs exploitation les 17, 18 ou 19 juin,...