En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des contenus ciblés adaptés à vos centres d’intérêts et réaliser des statistiques de visite.
Conservation et accès aux informations

La conservation d’informations ou l’accès à des informations déjà conservées sur votre appareil, par exemple, des identifiants de l’appareil, des cookies et des technologies similaires.

Google analytics

Les cookies de google analytics permettent de connaitre la fréquentation du site.

Menu

Ferme laitière bas carbone : la filière lait s’engage pour le climat

16 juillet 2021

Une démarche ambitieuse

La Ferme laitière bas carbone est une initiative portée et développée par le CNIEL (Centre National Interprofessionnel de l’Economie Laitière) qui vise à réduire les émissions de gaz à effet de serre des élevages laitiers français. Véritable démarche de filière, elle vise à promouvoir des pratiques agricoles et des leviers d’action afin de réduire de 20% l’empreinte carbone du lait produit d’ici 2025. A ce jour, près de 14 200 éleveurs laitiers sont engagés dans la Ferme laitière bas carbone, l’objectif à terme étant d’impliquer les 55 000 élevages laitiers français. Ainsi, la filière pourrait éviter l’émission de 2 millions de tonnes de CO₂ en 10 ans !

Concrètement, la Ferme Laitière Bas Carbone consiste à :

  • Réaliser dans chaque élevage un diagnostic environnemental technico-économique  
  • Identifier les leviers d’action potentiels permettant d’améliorer son empreinte carbone et ses performances techniques et économiques 
  • Construire avec l’éleveur un plan d’action adapté à chaque exploitation et à son contexte économique et social 
  • Communiquer positivement sur l’élevage et la filière laitière française.

Diagnostic environnemental en élevage laitier : quels bénéfices ?

A partir d’un diagnostic individualisé, chaque éleveur peut choisir les leviers d’action adéquats à son exploitation et à ses objectifs. Ce diagnostic environnement est réalisé par un conseiller des Chambres d’agriculture, des Entreprises de Conseil en Elevage ou encore des laiteries, formé à CAP’2ER®, l’outil d’évaluation et d’aide à la décision permettant d’estimer les émissions de gaz à effet de serre de l’élevage, ses consommations d’énergie, mais aussi sa contribution positive à la biodiversité, sa capacité nourricière (nombre de personnes nourries par l’élevage) et son stockage de carbone.

Pour les éleveurs, améliorer ses performances environnementales n’est pas seulement bénéfique à l’environnement, c’est aussi garantir la durabilité de son exploitation : performances environnementales et technico-économiques sont fortement corrélées. Moindre consommation en intrants, valorisation du pâturage, optimisation de la production laitière… une meilleure efficience environnementale se traduit par une meilleure efficience économique : les fermes dont les émissions de gaz à effet de serre sont les plus faibles présentent en moyenne une marge brute supérieure de 10€ aux 1 000L de lait produit. 

En Normandie, l’interprofession laitière apporte son soutien

En 2021, le CRIEL Normandie Lait formalise son engagement dans cette démarche. Dans le but de promouvoir les diagnostics environnement, l’interprofession régionale et le CNIEL verseront un soutien financier de 720 € TTC, par exploitation accompagnée, aux structures réalisant les diagnostics carbone de niveau 2 (CAP’2ER® ou tout autre démarche reconnu équivalente par l’interprofession).  

Basé sur150 données (troupeau, surface, etc.) et réalisé en environ 3 heures, CAP’2ER® niveau 2 offre une évaluation fine des performances techniques et environnementales de l’élevage et permet d’identifier des marges de progrès afin de construire un plan d’action sur mesure. Ce diagnostic permet également de positionner l’élevage parmi un groupe de référence basé sur le même type de système fourrager.

Ce soutien sera versé sur présentation d’une facture justifiant la réalisation d’un diagnostic environnement et la mise en œuvre de conseils pour identifier des axes d’amélioration. Par cette action de promotion des productions responsables, le CRIEL Normandie s’inscrit un peu plus dans le déploiement régional du plan de filière « France Terre de Lait ».

La ferme laitière bas carbone en quelques chiffres
(Données moyennes annuelles pour une exploitation engagée dans la démarche)

Vous aimeriez lire aussi

Conjoncture laitière – Juillet 2021
La collecte cumulée des grands bassins laitiers exportateur augmente de 726 millions de litres en...
Récolter sereinement en adoptant les bons réflexes avec le SDIS76
Alors que la moisson bat son plein, la vigilance autour du risque incendie doit être...
Aide bovine de 60M€ : ouverture du dispositif le 26 juillet.
Le 6 mars, le gouvernement a annoncé le déblocage de 60 millions d’euros d’aides d’urgence...