Dégâts de gibier : les barèmes d’indemnisation

Retour Partager sur facebook Partager sur tweeter Imprimer l'article
Envoyer l'article par e-mail

Envoyer cet article par mail

Fermer

250 signes(s) restant(s)

 

* champs obligatoires

La commission départementale s’est réunie le 14 octobre 2016 afin de fixer le barème d’indemnisation des dégâts de grands gibiers pour les céréales à paille, oléagineux, protéagineux et les prairies.

Y siègent notamment la profession agricole, représentée par Marc Thibaudeau, Président de la commission dégâts de gibier de la Fnsea76, la DDTM et la Fédération des Chasseurs de la Seine-Maritime. Cette dernière se devait de faire un effort sur le prix des céréales pour plusieurs raisons : les exploitants agricoles et notamment les éleveurs sont confrontés à une grave crise, sans précédent.  A cela, il faut ajouter que la population de sangliers reste beaucoup trop importante dans le département. Aussi il est intolérable pour les exploitants qui sont déjà préoccupés par des problèmes financiers de subir des dégâts. En vue de ce contexte la Fédération des Chasseurs a accepté de retenir en grande partie les prix maximum du barème national, et c’est ainsi que le barème ci-dessous est retenu.

 

Perte de récolte

Culture

Prix du quintal de

matière sèche en euros

Blé dur NC
Blé tendre panifiable 14,2
Orge de mouture 11,5
Orge brassicole de printemps 17,0
Orge brassicole d'hiver 14,8
Avoine noire 15,7
Seigle 14,4
Triticale 11,6
Colza 33,9
Pois 24,7
Féveroles 19,7

Le barème de perte de récolte en prairies est quant à lui de 11,20 euros par quintal et 17 euros par quintal pour la culture du meteil (mélange de pois, triticale, vesse, avoine, féverole)

 

Mélanie DUBOIS

Animatrice syndicale FNSEA76

02.35.59.45.33 / melanie.dubois (at) fnsea76.fr

 

événements

  • {0} - {1}

Plan de soutien

Plan de soutien : "Chaque Agriculteur doit avoir une réponse, sa réponse"

Toutes les émissions dans la médiathèque