Conjoncture laitière juin 2020

Retour Partager sur facebook Partager sur tweeter Imprimer l'article
Envoyer l'article par e-mail

Envoyer cet article par mail

Fermer

250 signes(s) restant(s)

 

* champs obligatoires

La collecte cumulée des grands bassins laitiers exportateurs poursuit sa croissance avec une hausse de 277 millions de litres par rapport à avril 2019. L’essentiel de la hausse de collecte se fait aux Etats-Unis (+ 118 millions de litres). La collecte en Australie et en Argentine reste dynamique, alors qu’elle reste en retrait en Nouvelle-Zélande. La hausse de la collecte européenne se tasse en avril (+0,5%) mais reste relativement élevée sur les 4 premiers mois de l’année (+ 1,2%). La crise Covid-19 se ressent en avril sur les collectes allemande (+0,2%) et française (-0,7%). La Pologne voit également ralentir la croissance de sa collecte (+0,4%), tandis que les collectes de l’Irlande et du Royaume-Uni ne semblent pas particulièrement impactées par la situation en avril.

En avril 2020, période de confinement, le commerce international de produits laitiers a ralenti. La demande de fromages a diminué. Si les exportations ont progressé en avril par rapport à avril 2019 au départ de l’UE (+5%), elles ont nettement reculé au départ des Etats-Unis (-19%) et de Nouvelle-Zélande (-21%). Dans le même temps, les importations ont baissé au Japon (-16%) et en Russie (-19%). La demande de beurre est également réduite. En effet, après une forte hausse des importations chinoises en début d’année, les importations d’avril sont en baisse par rapport au même mois l’année passée (-11%).

Les cotations des produits laitiers industriels connaissent un rebond sur le dernier mois (entre mi-mai et mi-juin). Le cours de la poudre de lait écrémé est repassé au-dessus de 2 100 €/t et celle du beurre au-dessus des 3 200 €/t. Les cours de la poudre de lait entier se maintiennent depuis le début du mois de juin à 2 700 €/t et ceux du lactosérum à 730 €/t.

Prix du lait en Normandie

Les prix A sont les prix de base, exprimés en € / 1000 L pour 38 g de MG et 32 g de MP, primes de saisonnalité incluses et prime froid exclus. Le prix de base A moyen en Normandie au T1 2020 s’élève à 329,13 €, soit 2,97 € / 1000 L de plus qu’au T1 2019 (326,16 €). Le second trimestre, marqué par la crise sanitaire liée au COVID 19 est en recul par rapport à la même période de l’année précédente de 6.44 €, il s’établit à 320,53€ / 1000L.

Article rédigé avec le soutien du CRIEL Normandie Lait

Capture (3)

événements

  • {0} - {1}

Médiathèque

Toutes les émissions dans la médiathèque